• Moise.jpg  

    Pourquoi le Décalogue ?

     

                 Si l'ample récit de l’Exode ou la figure tutélaire de Moïse prêtent volontiers à la variation littéraire ou artistique, aux réécritures et aux interprétations mythographiques, le fameux Décalogue de son côté ne prête guère à rêver. Enoncé lapidaire (120 mots en hébreu) et terriblement autoritaire, d'où l'apellation tardive de "Dix commandements", c'est un passage dépouillé de tout élément narratif qui ne convoque aucun imaginaire et se présente comme parfaitement dénué de poésie.

     

          Aussi, rares sont ceux qui se sont essayé à les illustrer, c’est-à-dire à mettre en scène des situations interrogeant les prescriptions

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Commentaire analytique

    du Décalogue, Exode, 20-1/17

    (d'après la traduction "La Colombe",

    nouvelle version Segond révisée, 1978)

     

    - PREAMBULE-

     

    Nul doute que nous vivons des temps d'égarement où la loi se disloque ; sans même évoquer une quelconque loi morale dont on ne voit plus bien aujourd'hui qui en serait le dépositaire (je passe sur la mort de Dieu et 

       

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/32/Decalogue_parchment_by_Jekuthiel_Sofer_1768.jpg

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • http://emmabouc.free.fr/matieres/hist/sites/religion/hebreux/accueil/chagall.jpg    

    I- (2) Je suis l'Éternel, ton Dieu

    qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte,

    de la maison de servitude.

     

     

    La première des "Dix Paroles" (traduction littérale de l'hébreu) n'est pas un commandement ; c'est une assertion simple par laquelle Dieu se manifeste et se fait connaître. Il se présente. Qu'est-ce à dire ?

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • II- (3) Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.

    (4) Tu ne te feras pas de statue, ni de représentation quelconque de ce qui est en haut dans le ciel, de ce qui est en bas sur la terre, et de ce qui est dans les eaux plus bas que la terre.

    (5) Tu ne te prosterneras pas devant elles, et tu ne leur rendras pas de culte ; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis la faute des pères sur les fils jusqu'à la troisième et à la quatrième (génération) de ceux qui me haïssent, (6) et qui use de bienveillance jusqu'à mille (générations) envers ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements.

        http://www.photo.rmn.fr/CorexDoc/RMN/Media/TR1/EVCPH3/10-545069.jpg

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • III - (7) Tu ne prendras pas le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain ; car l'Éternel ne tiendra pas pour innocent celui qui prendra son nom en vain.

      

    La troisième parole est ramassée sur un seul verset, comme la première, ce qui lui confère une certaine solennité, sans compter l'éloquence générée par les répétitions.

        http://img.over-blog.com/377x369/3/97/50/03/Mazarine_1595_derval_2_recadree.jpg

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • http://www.naturepixel.com/grande_arche_la_defense_illuminee_reflet_fontaine_5.jpg    

    IV- (8) Souviens-toi du jour du shabbat, pour le sanctifier.

    (9) Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.

    (10) Mais le septième jour est le shabbat de l'Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui réside chez toi.

    (11) Car en six jours l'Éternel a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s'y trouve, et il s'est reposé le septième jour : c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du shabbat et l'a sanctifié.

    Lire la suite...


    votre commentaire