• De l'autre côté

     

    Aurore_australe.jpg  

     

    (du cancer de la langue et des idoles pornographiques)

     

    c’est quand la guerre ?

    quelqu’un s’en souvient, qui la connaît ici, quelqu’un sait le lieu, c’est quand le sang, les larmes et la chair vive, comment la sensibilité et le courage, ô mon cœur à l'épreuve de toutes les peurs, d'où viennent la résistance, la foi sacrée – où j'entends ta parole, ô ta parole éperdue, pelliculaire, mon amour civilisé, viens avec moi, traversons le grand carnage, emmène-moi de l’autre côté de ta violence, avec toute la gravité requise, vers les grands espaces intérieurs, vers l’aurore polaire de nos mémoires magnétiques, car c'est là que nous tiendrons debout

     

    (à défaut de mots, je cherche un peu de glaise)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :