• En-vie

    http://artyficielles.files.wordpress.com/2010/05/cha_4g_cantique11.jpg?w=490

       

     

     

    Eclosent une à une les fragiles envies

    Et qu’à la fin s'ouvre la voie dérobée

    Des grands espaces désirants

     

    Que se déclarent les aspirations profondes

    S'emplisse le présent de tous les possibles

    Et que s’élance ce fleuve tumultueux

                                                               

     

     

    Que renaissent sans détour les rêves enfouis

    Que se déploient les figures sans nom

    Monstres secrets et démons flamboyants 

     

    Et qu’alors la musique envahisse la chair

    Et circule et dessine et la grâce et l’amour

    Emportant le corps au-delà des frontières

     

    Que la voix au fond du ventre se forme

    Frayant majestueuse les espaces douloureux

    Et transmue le cri en un chant souverain

     

    Que le sang s’épaississe de rouge précieux

    Et charrie généreux toute la vie promise

    Cultivant le secret des possibles palpitants

     

    Surgisse confiante la volonté nouvelle

    Se façonne l’œuvre timide et nécessaire

    Dans la terre meuble du monde indifférent

     

    Que l’homme avide sa convoitise déclare

    Et protège et libère sa toute puissance

    De mots entendus de silence partagé

     

    Que la femme découvre l’attente

    Rassemblée en ses chairs liquéfiées

    Voile encore un peu l’offrande démesurée

     

     

    Hélène Genet

     

    Marc Chagall, Le Cantique des cantiques, 1960

    Musée Chagall, Message biblique

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :