• Petite digression - 09/09/14

    Petite digression - 09/09/14

     

     

     

     

    A l'occasion de la rentrée, un petit plaisir littéraire... La gourmandise du jour, une fable de Voltaire parue en 1766 et intitulée "Petite digression". A cette époque, Voltaire se met au vert à Ferney afin d'aiguiser sa plume contre l'obscurantisme de l'Eglise et des pouvoirs politiques. 

            Dans les commencements de la fondation des Quinze-Vingts*, on sait qu'ils étaient tous égaux, et que leurs petites affaires se décidaient à la pluralité des voix. Ils distinguaient parfaitement au toucher la monnaie de cuivre de celle d'argent ; aucun d'eux ne prit jamais du vin de Brie pour du vin de Bourgogne. Leur odorat était plus fin que celui de leurs voisins qui avaient deux yeux. Ils raisonnèrent parfaitement sur les quatre sens, c'est-à-dire qu'ils en connurent tout ce qu'il est permis d'en savoir ; et ils vécurent paisibles et fortunés autant que des Quinze-Vingts peuvent l'être.

    Lire la suite


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :