• Le graphe du désir, une « cinétique signifiante »

    Lacan introduit dans le séminaire sur Les formations de l’inconscient le "graphe du désir." Cette figure est la première topologie complète, articulant entre eux l’ensemble des termes par lesquels le sujet est constitué comme effet du signifiant. Au départ, la construction du graphe s’appuie sur la structure du mot d’esprit. Au cours du séminaire suivant, Le désir et son interprétation, Lacan en reprend le montage en trois étapes. Toutes ces avancées aboutiront à la communication présentée en septembre 1960 : "Subversion du sujet et dialectique du désir". Par la suite, Lacan n’ajoutera plus rien à cette figure topologique, mais la reprendra de temps en temps, notamment dans le séminaire sur l’éthique de la psychanalyse, le transfert et l’identification.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • mergrise2-copie-1.jpg    

    nos distances conjuguées, au loin sur la mer déployée, dériveur oublieux, pupilles hagardes livrées au gré des vents vacillent

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • (poésie corporelle)

     

    S'enroulent nos vies bouclées de mois en mois

    au fil des lunes et des marées sanglantes

    souterraines d'abord en jachères

    tranquilles rassemblant leurs forces

    doucement prolifèrent en secret

       

     

    Gauguin-Mahana2

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • images-peintures-sculptures-photos-etc-118.jpg    

    Il ne fallait pas dormir

    pourtant je dormais déjà

    je dormais dans la rue au volant immobile en marches pétrifiées

    je dormais déjà vigilance chimérique derrière mes paupières si lourdes

    le sommeil se déversant en chapes impériales sur les veilles obstinées

    la volonté à l'ancre des tâches sacrées

    et le monde résonnant d'injonctions paradoxales

     

    Lire la suite...


    votre commentaire